Ouverture économique

L’évolution de l’économie algérienne s’opère en fonction d’un changement irréversible d’orientation et de structure en faveur d’une économie de marché ouverte et intégrée à l’économie mondiale. Une économie voulue solide et compétitive assurant la prospérité, la création de richesses, un développement équitable à travers le pays et un meilleur niveau de vie aux citoyens.

Le processus d’ouverture économique se traduit par l’instauration de la liberté des prix, le renforcement de la concurrence, la démonopolisation des activités économiques et commerciales et l'ouverture aux investissements privés, nationaux et étrangers.

L'objet du processus d'ouverture vise en priorité, la réhabilitation de l’entreprise en tant qu’acteur économique catalyseur d'une croissance durable et créateur de richesses, jouissant d’une autonomie vis-à-vis de l’état . Dés lors, l’état se concentre sur ses missions régaliennes économiques et se consacre à son rôle de régulation. Les effets attendus sont une diversification de la base de la production industrielle, agricole et de services permettant de faire sortir progressivement l'économie nationale de la dépendance encore excessive par rapport aux hydrocarbures.

L'ouverture économique repose également sur un profond réajustement du cadre réglementaire législatif, actuellement en phase d’aboutissement, ayant trait notamment au commerce extérieur, au régime applicable à la promotion de l'investissement et celui relatif à la privatisation des entreprises publiques. Ce réajustement est conçu pour:

  • assurer une ouverture efficiente de l’économie et du commerce et leur intégration aux grands regroupements mondiaux tels que l’OMC;
  • Inciter l’investissement tant national qu’étranger et offrir à l’investisseur un soutien et un accompagnement effectif en éliminant toutes les contraintes.

Les réformes concernent également les secteurs public, bancaire et financier, de l’industrie, des finances publiques, de l’agriculture, du tourisme, de l’eau et l’environnement et des infrastructures.

Stratégie et politiques de relance et de développement industriels

En parallèle, le gouvernement a mis en oeuvre une stratégie de relance et de développement industriel dont l'orientation vise à relancer la production industrielle tout en la valorisant et en lui permettant de jouer pleinement son rôle dans le système productif, non seulement comme facteur de structuration de l’économie nationale, de diffusion du progrès technique et de promotion de l’innovation, mais aussi comme moyen d’intégration dans l’économie mondiale.

La mise en oeuvre de cette nouvelle stratégie repose sur deux grands axes : les politiques de déploiement sectoriel et spatial et les politiques de développement de l'activité industrielle.

Ne remettant nullement en cause la démarche de désengagement de l’état par la privatisation, la stratégie de redéploiement du secteur public industriel continue à la poursuivre et vise en outre la sauvegarde des secteurs porteurs à haute valeur ajoutée à l’appui de partenariats stratégiques et la promotion des secteurs potentiellement structurants à même de relancer durablement la croissance.

 

 

Consultez également

Installation du comité national “Doing Business”

Agence Nationale de Développement de l’Investissement

 
Haut de page

 

 

 

Copyright © Ambassade d'Algérie A Varsovie, ul, Dabrowiecka 21 03-932 Warszawa
Téléphone : + 48226175855 Fax : + 48226160081 E-mail : warsaw@algerianembassy.pl