Biens inscrits dans le patrimoine mondial

Carrefour des mondes méditerranéen, musulman et africain, l’Algérie a hérité nombre de sites numides, romains ainsi que des vestiges d’époques chrétienne et musulmane.

Sept (07) monuments et sites algériens sont inscrits sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’ UNESCO.

La Casbah d’Alger

En 1515 le corsaire Turc Kheir Eddine Barberousse installe sa capitale à Alger. Il y construisit des remparts qui protègent la Casbah, cité caractérisée par sa forme urbaine spécifique, ses mosquées, ses palais somptueux, les décorations intérieures de ses habitations, et ses rues tortueuses. La Casbah est aujourd’hui un lieu chargé de mémoire et d’histoire qui continue de susciter l’intérêt de bien d’urbanistes, de peintres, de photographes et d’artistes.

La Djemila

Djemila (la belle), est l’une des plus importantes cités romaines de la fin du IIème siècle. Autrefois appelée Cuicul, Djemila se dresse sur un massif montagneux entre Sétif et Constantine. Elle fournit, avec ses temples, ses basiliques, ses arcs de triomphe, une preuve du génie architectural de ses bâtisseurs.

La Kalaa des Beni Hammad

Fondée par Hammad Ibn Bologhine en 1007 et démantelée en 1152, la Kalaa fut la première capitale des émirs Hammadites. Située à près de 1000 m d’altitude, elle est protégée par des reliefs montagneux ou des gorges profondes. Elle recèle de très beaux vestiges, particulièrement la mosquée avec son minaret et les palais des émirs.

Timgad

Fondée en l’an 100 avant J.C sous le règne de l’Empereur Tarjan, Timgad était une colonie militaire. La cité, taversée par deux voies perpendiculaires (le cardo et le décumanus) est un chef - d’œuvre d’urbanisme de la Rome antique.

Tipaza

Ancien comptoir punique, Tipaza a été occupée par les romains qui l’utilisèrent comme base pour la conquête des royaumes méditerranéens. Située pied du Mont Chenoua, sur le long d’un littoral splendide, Tipaza offre un site d’une rare beauté où l’écrivain Albert Camus prenait un plaisir à venir méditer dans ce village « Habité par les dieux ».

La Vallée du M’Zab

La Vallée du M’Zab, site à la fois naturel et culturel, a conservé intact, autour de ses cinq Ksours (villages fortifiés),un habitat humain traditionnel crée au Xème siècle par les Ibadites. Fonctionnelle et dépouillée, parfaitement adaptée au milieu, conçue pour la vie en commun, mais respectant les structures familiales, l’architecture du M’Zab est une source d’inspiration pour les urbanistes.

Le Tassili N’Ajjer

 

Datant de plusieurs milliers d’années, ce site, qui se trouve à 2 000 km d’Alger, au Hoggar, recèle plus de 15 000 dessins, gravures et peintures rupestres, d’une très grande beauté. Il est un témoignage vivant de l’évolution humaine aux confins du Sahara.

 

Documents juridiques de réference

L’Algérie est le premier pays à avoir ratifié la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée à Paris le 17 octobre 2003.

Voir: Décret présidentiel n° 04-27 du 16 Dhou El Hidja 1424 correspondant au 7 Février 2004, page 7 ]
 
Décret exécutif n° 03-297 du 13 Rajab 1424 correspondant au 10 septembre 2003 fixant les conditions et les modalités d’organisation des festivals culturels. [Page 12]
 
Ordonnance n° 67-281 du 20 décembre 1967 relative aux fouilles et à la protection des sites et monuments historiques et naturels [Page 50]
 
Décret exécutif n° 03-323 du 9 Chaâbane 1424 correspondant au 5 octobre 2003 portant modalités d’établissement du plan de protection et de mise en valeur des sites archéologiques et de leur zone de protection (PPMVSA). [Page 12]
 
Décret exécutif n° 06-155 du 13 Rabie Ethani 1427 correspondant au 11 mai 2006 fixant les conditions et modalités d’exercice du commerce des biens culturels mobiliers non protégés, identifiés ou non identifiés. [Page 5]
 
Haut de page

 

 

Copyright © Ambassade d'Algérie A Varsovie, ul, Dabrowiecka 21 03-932 Warszawa
Téléphone : + 48226175855 Fax : + 48226160081 E-mail : warsaw@algerianembassy.pl